Mes débuts dans la bande dessinée

J'ai sorti mon premier livre en 2002. Et mon deuxième en 2004. Mes débuts furent frustrants, puisque j'avais un vrai travail à côté, et que j'avais du mal à travailler sur mes différents projets. Sinon c'était exaltant comme période, je venais d'avoir mon premier enfant, j'avais moins de 30 ans, je vivais à Paris. Mais quand je pense à mes vrais débuts dans la BD, je pense plutôt à mon enfance; de 7 à 15 ans, je faisais d’une à dix bandes dessinées par semaine. C'était frénétique et sans contraintes autre que celles des cases et des bulles.

Les thèmes et les sujets que j'aborde

Le plus de sujets possible. Je m'ennuie vite et j'aime alterner les projets jeunesses et adultes, les collaborations et les travaux en solo. Il semblerait que je parle souvent du passage à l'âge adulte. Des rapports père/fils. Des questions de responsabilité et de lâcheté.

Les auteurs qui m’inspirent et pourquoi

Il y en a beaucoup. J'ai d'ailleurs fini par leur rendre hommage dans « Le petit livre de la bande dessinée », avec Terreur Graphique (chez Dargaud). Je vais quand même en citer trois, parce que je ne suis pas du genre à me défiler : Goscinny, Kirby, Rudy Spiessert.

Mon style, mon approche graphique

J'ai plusieurs styles. Je ne peux pas définir ça. J'espère que ça ne se fixera jamais.

Pourquoi la bande dessinée

Je ne me suis jamais posé la question, c'est mon moyen d'expression depuis toujours.