Mes débuts dans la bande dessinée

J'ai commencé à faire de la bande dessinée plus sérieusement quand j'ai commencé mon BAC à l'université du Q uébec en Outaouais, un BAC de 3 ans en bande dessinée. C'est pendant ma dernière année d'étude que j'ai appris que mon premier livre allait être publié. J'avais tenu un blog pendant tout l'été 2005, où je racontais au rythme d'une page par jour mon quotidien et des souvenirs d'enfance. L'auteur et éditeur Jimmy Beaulieu a trouvé ça intéressant et a voulu en faire un livre.

Les thèmes et les sujets que j'aborde

J'ai commencé mon cheminement par des bandes dessinées plutôt introspectives et autobiographiques, mais je me suis ensuite tournée vers la fiction. Mes livres abordent souvent les mêmes thèmes: le quotidien, la vie urbaine, les malaises des interactions sociales, l'amitié, l'amour... Ces thèmes sont toujours traités avec humour (souvent noir) et dérision.

Les auteurs qui m’inspirent et pourquoi

Fréd Éric Dard m'inspire beaucoup par sa façon d'imaginer des relations tordues entre ses personnages. J'aime énormément les personnages de Frédéric Dard. Ils sont étonnants et crédibles à la fois. Sinon, en bande dessinée, Daniel Clowes, Christope Blain, Riad Sattouf sont quelques-uns de mes auteurs préférés, encore une fois pour leurs personnages. Ils réussisent à créer des personnages profonds, intéressants qui ne sont pas que des coquilles vides au service de l'histoire. La télévision m'inspire énormément aussi. Des séries comme Six feet under, Louie, Seinfeld, etc. Les téléséries, de nos jours, sont aussi intéressantes et d'aussi grande qualité que le cinéma, et devraient être considérées comme une forme d'art à part entière, selon moi.

Mon style, mon approche graphique

Mon dessin candide et mignon contraste avec cet humour décalé et des situations parfois crues (voir question précédente). Sinon, je suis une dessinatrice assez paresseuse. Je n'aime pas me casser la tête. Ce qui m'intéresse dans la bande dessinée, ce n'est pas particulièrement le dessin, c'est le mélange de texte ET de dessin. J'essaie toujours (en culpabilisant un peu parfois) de trouver la solution la plus facile. Faire de la bande dessinée, c'est extrêmement long et j'ai beaucoup BEAUCOUP de projets en attente alors, sans bâcler mon travail, j'essaie de ne pas m'attarder de façon trop perfectionniste sur le dessin. Tant que ça fonctionne, qu'on comprend, que le message passe, c'est l'essentiel à mes yeux.

Pourquoi la bande dessinée

J'ai toujours été attirée par les arts narratifs et c'est celui qui m'est venu le plus naturellement. Je ne me suis pas trop posé de question, c'était ça ou rien. Je ne sais faire rien d'autre...